EIB - Works for electricity dispatch centre and telecontrol

Country: Cote d'Ivoire
Language: EN FR
Number: 3551357
Publication date: 05-08-2017
Source: TED
Descripition in original language
Tags: Electricity distribution Electricity Transport Construction

Description

1.Référence de publicationEN ERGOSl/Cl/01/2016

2.ProcédureOuverte

3.ProgrammeProjet d"appui au secteur de l"énergie (ENERGOS) en Côte d"Ivoire

4.FinancementContrat de financement entre l"Etat de Côte d"Ivoire et la Banque Européenne d"Investissement (BEI).

5.Pouvoir adjudicateurSOCIETE DES ENERGIES DE COTE D"IVOIRE « CI-ENERGIES », 11é Etage. Tour EECI. Plateau 01, 01 BP 1345 Abidjan 01, Abidjan, Côte d’Ivoire

6.Description du marchéLe projet de construction du nouveau dispatching, de modernisation de la téléconduite et du réseau de télécommunication du système électrique de la Côte d"Ivoire consiste à :• Mettre en place les RTU et Equipements de Télécommunication dans les sous-stations ;• Construire un réseau de télécommunication en Fibre Optique (OPGW et câble souterrain) ;• Mettre en place un Système SCADA/EMS ;• Mettre en place un Système SCADA/DMS ;• Construire les bâtiments du nouveau dispatching.

7.Nombre et intitulés des lotsLot 1 : RTU et Equipements de Télécommunication ; Lot 2 : Fibre Optique (OPGW et câble souterrain) ; Lot 3 : Système SCADA/EMS ; Lot 4 : Système SCADA/DMS ; Lot 5 : Bâtiments.

9.Situations d’exclusionConcernant le financement, en application de sa politique d’éthique (exposée dans le document « Politique de la BEI en matière de lutte contre la fraude ») et dans le cadre de son système d’exclusion (décrit sur son site Web, www.bei.org), la Banque :• peut déclarer qu’une personne ou entité n’est pas éligible pour l ’attribution d’un marché au titre d’un projet financé par elle ou pour nouer une quelconque relation avec elle, si elle détermine, en vertu de son système d’exclusion, que cette personne ou entité s’est rendue coupable de pratiques interdites durant la procédure de passation de marché ou l ’exécution d’un marché ;• peut annuler tout ou partie du financement qu’elle a alloué à un marché de travaux, de fournitures ou de services si, à un moment quelconque, elle détermine, en vertu de son système d’exclusion, qu’une personne ou une entité s’est rendue coupable d’une quelconque pratique interdite durant la procédure de passation de marché ou durant l ’exécution d’un marché sans que le promoteur ait pris des mesures qu’elle juge satisfaisante pour enquêter et/ou mettre fin à cette pratique interdite, et, le cas échéant, remédier au préjudice causé.

10.Nombre d’offresLes soumissionnaires peuvent soumettre seulement une offre par lot. Les offres ne portant que sur une partie d"un lot ne seront pas prises en considération. Tout soumissionnaire peut indiquer dans son offre qu"il consentira une remise au cas où son offre serait retenue pour plusieurs lots. Les soumissionnaires ne peuvent pas soumettre une offre pour une variante en plus de leur offre pour les travaux requis dans le dossier d"appel d"offres.

11.Garantie de soumissionLes soumissionnaires doivent fournir une garantie de soumission avec les montants suivants par lot :• Cent trente millions (130 000 000) F CFA pour le Lot 1 - RTU et Equipements de Télécommunication ;• Deux cent soixante millions (260 000 000) F CFA pour le Lot 2 - Fibre Optique (OPGW et câble souterrain) ;• Soixante-dix millions (70 000 000) F CFA pour le Lot 3 - Système SCADA/EMS ;• Soixante-dix millions (70 000 000) F CFA pour le Lot 4 - Système SCADA/DMS ;• Cent millions (100 000 000) F CFA pour le Lot 5 - Bâtiments.L"original de la garantie doit être inclus dans le dossier original de l"offre lors de la remise des offres. Cette garantie sera restituée aux soumissionnaires non retenus, une fois que l"appel d"offres aura été mené à terme, et à l"attributaire ou aux attributaires après la signature du contrat par toutes les parties.La garantie devra être établie par une banque de réputation internationale, un organisme financier ou un tiers agréé par le Ministre en charge des Finances d"un pays de la Zone UEMOA.Pour les garanties émanant d"organismes financiers hors de la zone UEMOA, les organismes qui les délivrent doivent avoir une structure correspondante en Côte d"ivoire auprès de qui ces garanties peuvent être appelées. A cet effet, en plus de la garantie, il sera joint à l"offre une lettre de confirmation de la structure correspondante, sinon la garantie ne sera pas acceptée. Et cela constituera une non-conformité de l"offre. Elle peut être fournie conformément au modèle sous la forme d"une garantie bancaire, d"une traite bancaire, d"un chèque certifié, d"une garantie émanant d"une compagnie d"assurance et/ou de garantie ou d"une lettre de crédit irrévocable au profit du pouvoir adjudicateur.

12.Garantie de bonne exécutionIl sera demandé à l"attributaire de fournir une garantie de bonne exécution égale à 10% de la valeur du marché à la signature du contrat. Cette garantie doit être fournie avec le contrat contresigné dans un délai de trente (30) jours à compter de la réception par le soumissionnaire du contrat signé par le pouvoir adjudicateur. Si l"attributaire ne fournit pas la garantie requise dans le délai imparti, le contrat sera frappé de nullité; un nouveau contrat pourra être établi et adressé au soumissionnaire ayant présenté la deuxième offre conforme la moins disante.

13.Réunion d’information et/ou visite de siteUne réunion d"information sera organisée le 27 septembre 2017 à partir de 9h à la SOCIETE DES ENERGIES DE CÔTE D"IVOIRE « CI-ENERGIES », sis à la salle de réunion du 1er Etage de la Tour EECI, Plateau, ABIDJAN.Une visite de site sera organisée les 27, 28 et 29 septembre 2017 sur le site de construction du nouveau dispatching à Yamoussoukro et dans les postes d"ABOBO, VRIDI, TAABO, YAMOUSSOUKRO et KOSSOU.Aux fins d"inscription, prière adresser une demande par Email à M. Kahagnon DIARRASSOUBA, sdiarrassouba@cinergies.ci.

14.Validité des offresLes offres sont valables pendant une période de quatre-vingt-dix (90) jours à compter de la date limite de remise des offres. Dans des circonstances exceptionnelles et avant l"expiration de la période de validité des offres, le pouvoir adjudicateur peut demander aux soumissionnaires de prolonger la validité de leurs offres pour un nombre indiqué de jours.

15.Période de mise en oeuvre des tâchesLes périodes de mise en oeuvre des différents lots sont les suivantes :• Lot 1 : RTU et Equipements de Télécommunication ; 30 mois + 12 mois de garantie ;• Lot 2 : Fibre Optique (OPGW et câble souterrain) ; 36 mois + 12 mois de garantie ;• Lot 3 : Système SCADA/EMS ; 24 mois + 12 mois de garantie ;• Lot 4 : Système SCADA/DMS ; 24 mois + 12 mois de garantie ;• Lot 5 : Bâtiments ; 24 mois + 12 mois de garantie (les locaux techniques du bâtiment principal devront être disponibles sous 18 mois).La période débute à partir de la réception de la notification de l"ordre de service de commencer les travaux jusqu"à la réception provisoire.

16.Critères de sélectionAfin d"être considérés comme éligibles pour l"attribution du marché, les soumissionnaires doivent fournir la preuve qu"ils répondent aux critères de sélection. Cette preuve doit être fournie par les soumissionnaires par le biais des informations et des documents décrits au point 12.1 des instructions aux soumissionnaires et sous toute autre forme que les soumissionnaires souhaiteraient utiliser.Dans le cas d"une offre soumise par un consortium, et sauf disposition contraire, ces critères de sélection seront appliqués au consortium dans son ensemble.16.1 Lot n° 1 - RTU et Equipements de TélécommunicationLes critères de sélection pour les soumissionnaires du Lot n° 1 sont les suivants :Capacité économique et financière du candidat :a) le chiffre d"affaires annuel moyen du soumissionnaire au cours des trois dernières années doit être égal au moins à trois milliards (3 000 000 000) F CFA.b) Avoir accès à un crédit et à d"autres facilités financières (autre que l"avance de démarrage) suffisantes pour couvrir les flux de trésorerie, requis pour la durée du marché, à la hauteur de deux milliards cinq cent millions (2 500 000 000) F CFA. Cette facilité doit-être donnée sous la forme d"une attestation bancaire de mise à disposition d"une ligne de crédit.Capacité technique et professionnelle du candidat :c) il doit avoir achevé en tant que chef de file au moins 2 projets de même complexité au cours des dix (10) dernières années dont au moins un (1) projet avec une valeur minimum de deux milliards (2 000 000 000) F CFA et l"autre avec une valeur minimum de trois milliards cinq cent millions (3 500 000 000) F CFA, ou avoir été chargé en qualité de co traitant, de marchés de valeur supérieure ou égale aux valeurs définies. La similitude portera sur la taille physique, la complexité, les méthodes et les technologies déployées. Les expériences seront justifiées par des attestations de bonne exécution délivrées par des maîtres d"ouvrages publics, des maîtres d"oeuvres publics ou des organismes internationaux. Toutes les attestations de bonne exécution doivent être accompagnées par les pages pertinentes du marché (page de garde et page de signature) ainsi que les procès-verbaux de réception. Cela signifie que le projet auquel le soumissionnaire se réfère pourrait avoir commencé ou avoir été exécuté ou avoir été achevé à n"importe quel moment durant la période indiquée, mais ne doit pas nécessairement avoir commencé et avoir été achevé durant cette période, ni avoir été exécuté pendant l"intégralité de ladite période. Pour des marchés non terminés, le soumissionnaire devra délivrer un certificat attestant qu’il a exécuté un montant de travaux au moins égal aux montants des expériences demandées.d) il doit exécuter au moins 70 % des travaux du marché par ses propres ressources, ce qui signifie qu"il doit disposer de l"équipement, des matériaux, des ressources humaines et financières nécessaires pour lui permettre d"exécuter cette part du marché.e) s"il s"agit du membre principal d"une joint-venture/d"un consortium, il doit avoir la capacité d"exécuter au moins 50 % des travaux du marché par ses propres moyens.f) s"il s"agit d"un partenaire d"une joint-venture/d"un consortium (c"est-à-dire, pas le membre principal), il doit exécuter au moins 10 % des travaux du marché.g) Pour les projets référencés ci-dessus ou autres contrats de travaux exécutés durant les cinq (5) dernières années l ’entreprise doit démontrer sa maitrise dans les domaines suivants :• La réalisation d’un projet (1) comportant la fourniture, l ’installation, la mise en service et les travaux d’adaptation d’au moins vingt (20) RTUs dans des postes de transport électrique ;• Avoir conçu, fourni, installé et mise en service d’au moins trois (3) réseaux de télécommunication similaire comprenant au moins un (1) pour des compagnies d’électricité ;• Etude, fourniture, installation et mise en service de trois (3) réseaux de télécommunication comprenant des équipements SDH/PDH, système de synchronisation et station de management ;• Etude, fourniture, installation et mise en service de quatre (4) systèmes de téléphonie sous IP de moyenne capacité (supérieur à 200 abonnées) ;• La fourniture, l’installation et la mise en service d’au moins cinquante liaisons CPL numériques ;h) Le soumissionnaire doit établir qu’il dispose de personnel pour les positions clés suivantes :• Chef de projet avec plus de quinze (15) années d’expérience de formation ingénieur télécom ou équivalent parlant et écrivant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années;• Ingénieur expert RTU et travaux d’adaptation des sous-stations avec plus de dix (10) années d’expérience de formation ingénieur électricien, électromécanicien ou équivalent parlant couramment en Français et ayant réalisé au moins deux (2) projets dans des travaux similaires au cours des cinq (5) dernières années ;• Ingénieur expert télécom avec plus de quinze (15) années d’expérience de formation ingénieur électricien, électromécanicien ou équivalent parlant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années;• Ingénieur électrotechnicien avec plus de (15) années d’expérience de formation ingénieur ou technicien supérieur en électricité, électromécanique, ou équivalent parlant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années.16.2 Lot n°2 - Fibre Optique (OPGW et câble souterrain)Les critères de sélection pour les soumissionnaires du Lot n° 2 sont les suivants :Capacité économique et financière du candidat :a) le chiffre d"affaires annuel moyen du soumissionnaire au cours des trois dernières années doit être égal au moins à quatre milliards cinq cent millions (4 500 000 000) F CFA.b) Avoir accès à un crédit et à d’autres facilités financières (autre que l’avance de démarrage) suffisantes pour couvrir les flux de trésorerie, requis pour la durée du marché, à la hauteur de quatre milliards (4 000 000 000) F CFA. Cette facilité doit-être donnée sous la forme d’une attestation bancaire de mise à disposition d’une ligne de crédit.Capacité technique et professionnelle du candidat :c) il doit avoir achevé en tant que chef de file au moins 2 projets de même complexité au cours des dix (10) dernières années dont un (1) projet avec une valeur minimum de trois milliards cinq cent millions (3 500 000 000) F CFA et l ’autre avec une valeur minimum de sept milliards (7 000 000 000) F CFA, ou avoir été chargé en qualité de co traitant, de marchés de valeur supérieure ou égale aux valeurs définies. La similitude portera sur la taille physique, la complexité, les méthodes et les technologies déployées. Les expériences seront justifiées par des attestations de bonne exécution délivrées par des maîtres d’ouvrages publics, des maîtres d’oeuvres publics ou des organismes internationaux. Toutes les attestations de bonne exécution doivent être accompagnées par les pages pertinentes du marché (page de garde et page de signature) ainsi que les procès-verbaux de réception. Cela signifie que le projet auquel le soumissionnaire se réfère pourrait avoir commencé ou avoir été exécuté ou avoir été achevé à n"importe quel moment durant la période indiquée, mais ne doit pas nécessairement avoir commencé et avoir été achevé durant cette période, ni avoir été exécuté pendant l"intégralité de ladite période. Pour des marchés non terminés, le soumissionnaire devra délivrer un certificat attestant qu’il a exécuté un montant de travaux au moins égal aux montants des expériences demandées.d) il doit exécuter au moins 70 % des travaux du marché par ses propres ressources, ce qui signifie qu"il doit disposer de l"équipement, des matériaux, des ressources humaines et financières nécessaires pour lui permettre d"exécuter cette part du marché.e) s"il s"agit du membre principal d"une joint-venture/d"un consortium, il doit avoir la capacité d"exécuter au moins 50 % des travaux du marché par ses propres moyens.f) s"il s"agit d"un partenaire d"une joint-venture/d"un consortium (c"est-à-dire, pas le membre principal), il doit exécuter au moins 10 % des travaux du marché.g) Pour les projets référencés ci-dessus ou autres contrats de travaux exécutés durant les cinq (5) dernières années l ’entreprise doit démontrer sa maîtrise dans les domaines suivants :• La fourniture et l’installation d’OPGW identiques ou similaires doit avoir été exécutées ou substantiellement complétées au minimum dans cinq (5) pays dont deux (2) projets ayant des conditions environnementales similaire à celle de la République de Côte d’ivoire ;• La fourniture et l ’installation d’au moins 2 000 km d’OPGW sous tension ;(j) Le soumissionnaire doit établir qu’il dispose de personnel pour les positions clés suivantes :• Chef de projet avec plus de quinze (15) années d’expérience de formation ingénieur génie civil ou mécanicien, ou équivalent parlant et écrivant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années;• D’au moins dix (10) techniciens ligne possédant une habilitation récente aux travaux sous tension. Le certificat d’habilitation devra être remis avec les CV des techniciens.16.3 Lot n°3 - Système SCADA/EMSLes critères de sélection pour les soumissionnaires du Lot n° 3 sont les suivantsCapacité économique et financière du candidat :a) Avoir une activité annuelle en SCADA/EMS d’au moins six milliards cinq cent millions (6 500 000 000) F CFA sur les cinq (5) dernières années;b) Avoir accès à un crédit et à d’autres facilités financières (autre que l’avance de démarrage) suffisantes pour couvrir les flux de trésorerie, requis pour la durée du marché, à la hauteur de un milliard trois cent millions (1 300 000 000) F CFA. Cette facilité doit-être donnée sous la forme d ’une attestation bancaire de mise à disposition d’une ligne de crédit.Capacité technique et professionnelle du candidat :c) il doit avoir achevé en tant que chef de file au moins 2 projets de même complexité au cours des dix (10) dernières années dont un (1) projets avec une valeur minimum de un milliard trois cent millions (1 300 000 000) F CFA et l’autre avec une valeur minimum de deux milliards cinq cent millions (2 500 000 000) F CFA, ou avoir été chargé en qualité de co traitant, de marchés de valeur supérieure ou égale aux valeurs définies. La similitude portera sur la taille physique, la complexité, les méthodes et les technologies déployées. Les expériences seront justifiées par des attestations de bonne exécution délivrées par des maîtres d’ouvrages publics, des maîtres d’oeuvres publics ou des organismes internationaux. Toutes les attestations de bonne exécution doivent être accompagnées par les pages pertinentes du marché (page de garde et page de signature) ainsi que les procès-verbaux de réception. Cela signifie que le projet auquel le soumissionnaire se réfère pourrait avoir commencé ou avoir été exécuté ou avoir été achevé à n"importe quel moment durant la période indiquée, mais ne doit pas nécessairement avoir commencé et avoir été achevé durant cette période, ni avoir été exécuté pendant l"intégralité de ladite période. Pour des marchés non terminés, le soumissionnaire devra délivrer un certificat attestant qu’il a exécuté un montant de travaux au moins égal aux montants des expériences demandées.d) il doit exécuter au moins 70 % des travaux du marché par ses propres ressources, ce qui signifie qu"il doit disposer de l"équipement, des matériaux, des ressources humaines et financières nécessaires pour lui permettre d"exécuter cette part du marché.e) s"il s"agit du membre principal d"une joint-venture/d"un consortium, il doit avoir la capacité d"exécuter au moins 50 % des travaux du marché par ses propres moyensf) s"il s"agit d"un partenaire d"une joint-venture/d"un consortium (c"est-à-dire, pas le membre principal), il doit exécuter au moins 10 % des travaux du marché.g) Pour les projets référencés ci-dessus ou autres contrats de travaux exécutés durant les cinq (5) dernières années l ’entreprise doit démontrer sa maitrise dans les domaines suivants :• Supervision et contrôle de la production hydraulique et thermique ;• Modules d’analyse de réseaux fonctionnant en temps réel et intégrés avec l ’application SCADA ;• Solution technique de type SCADA/EMS intégrée ;• Disponibilité de fonctions avancées EMS de haut niveau ;• Disposer d’une fonction réglage fréquence-puissance de haut niveau (AGC) ;• Disposer d’outils d’analyse de sécurité permettant d’anticiper les aléas pouvant intervenir sur le réseau électrique (perte de groupe de production, ouverture de ligne, ...) ;• Disposer d’un outil de gestion prévisionnel pour la production d’électricité intégrant les prévisions de charges, les coûts de production, la prise en compte des échanges inter-zone, la prise en compte des périodes de maintenance des groupes de production ;• Disposer de la communication avec des RTUs suivant la norme IEC 870-5- 101 et IEC 870-5-104 ;• Disposer de la communication inter-centre suivant la norme ICCP Tase2 ;• Disposer d’un système de Simulation et d’Entrainement des Opérateurs intégré utilisant les mêmes éléments de la Base de Données et le même environnement graphique.(k) Le soumissionnaire doit établir qu’il dispose de personnel pour les positions clés suivantes :• Chef de projet avec plus de dix (10) années d’expérience de formation ingénieur électricien, informatique, ou équivalent parlant et écrivant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années;• D’au moins cinq (5) cinq experts SCADA/EMS avec plus de dix (10) années d’expérience de formation ingénieur électrique, informatique ou équivalent parlant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des cinq (5) dernières années.16.4 Lot n°4 - Système SCADA/DMSLes critères de sélection pour les soumissionnaires du Lot n° 4 sont les suivants :Capacité économique et financière du candidat :a) Avoir une activité annuelle en SCADA/DMS d’au moins six milliards cinq cent millions (6 500 000 000) F CFA sur les cinq (5) dernières années;b) Avoir accès à un crédit et à d’autres facilités financières (autre que l’avance de démarrage) suffisantes pour couvrir les flux de trésorerie, requis pour la durée du marché, à la hauteur de un milliard trois cent millions (1 300 000 000) F CFA. Cette facilité doit-être donnée sous la forme d ’une attestation bancaire de mise à disposition d’une ligne de crédit.Capacité technique et professionnelle du candidat :c) il doit avoir achevé en tant que chef de file au moins 2 projets de même complexité au cours des dix (10) dernières années dont au moins un (1) projets avec une valeur minimum de milliard trois cent millions (1 300 000 000) F CFA et l’autre avec une valeur minimum de deux milliards cinq cent millions (2 500 000 000) F CFA, ou avoir été chargé en qualité de co traitant, de marchés de valeur supérieure ou égale aux valeurs définies. La similitude portera sur la taille physique, la complexité, les méthodes et les technologies déployées. Les expériences seront justifiées par des attestations de bonne exécution délivrées par des maîtres d’ouvrages publics, des maîtres d’oeuvres publics ou des organismes internationaux. Toutes les attestations de bonne exécution doivent être accompagnées par les pages pertinentes du marché (page de garde et page de signature) ainsi que les procès-verbaux de réception. Cela signifie que le projet auquel le soumissionnaire se réfère pourrait avoir commencé ou avoir été exécuté ou avoir été achevé à n"importe quel moment durant la période indiquée, mais ne doit pas nécessairement avoir commencé et avoir été achevé durant cette période, ni avoir été exécuté pendant l"intégralité de ladite période. Pour des marchés non terminés, le soumissionnaire devra délivrer un certificat attestant qu’il a exécuté un montant de travaux au moins égal aux montants des expériences demandées.d) il doit exécuter au moins 70 % des travaux du marché par ses propres ressources, ce qui signifie qu"il doit disposer de l"équipement, des matériaux, des ressources humaines et financières nécessaires pour lui permettre d"exécuter cette part du marché.e) s"il s"agit du membre principal d"une joint-venture/d"un consortium, il doit avoir la capacité d"exécuter au moins 50 % des travaux du marché par ses propres moyens.f) s"il s"agit d"un partenaire d"une joint-venture/d"un consortium (c"est-à-dire, pas le membre principal), il doit exécuter au moins 10 % des travaux du marché.g) Pour les projets référencés ci-dessus ou autres contrats de travaux exécutés durant les cinq (5) dernières années l ’entreprise doit démontrer sa maîtrise dans les domaines suivants :• Prouver son expérience et sa maitrise en développement, fourniture et mise en service des fonctionnalités SCADA/DMS ;• Disposer d’une solution de type SCADA/DMS/OMS intégrée (Tag, alarmes, ...) ;• Disposer d ’un Interface Opérateur intégré et unifié pour les fonctions SCADA, DMS et OMS ;• Visualisation des données temps réel aussi bien sur des vues de type géographique, schématique, unifilaire que tabulaire;• Disposer d ’un interface de type CIME avec le GIS pour extraction des données de type information réseau, connectivité, topologie, valeur nominale et grandeurs non électrique tel que cheminement des câbles de distribution;• Disposer de la communication avec des RTUs suivant la norme IEC 870-5-101 et IEC 870-5-104;• Disposer de la communication inter-centre suivant la norme ICCP Tase2;• Disposet d ’un système de Simulation et d ’Entrainement des Opérateurs intégré utilisant les mêmes éléments de la Base de Données et le même environnement graphique.(h) Le soumissionnaire doit établir qu’il dispose de personnel pour les positions clés suivantes :• Chef de projet avec plus de dix (10) années d’expérience de formation ingénieur électricien, informatique, ou équivalent parlant et écrivant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années;• D’au moins cinq (5) cinq experts SCADA/DMS avec plus de dix (10) années d’expérience de formation ingénieur électrique, informatique ou équivalent parlant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des cinq (5) dernières années;16.5 Lot n°5 - BâtimentsLes critères de sélection pour les soumissionnaires du Lot n° 5 sont les suivants :Capacité économique et financière du candidat :a) le chiffre d"affaires annuel moyen du soumissionnaire au cours des trois dernières années doit être égal au moins à trois milliards (3 000 000 000) F CFA.b) Avoir accès à un crédit et à d’autres facilités financières (autre que l’avance de démarrage) suffisantes pour couvrir les flux de trésorerie, requis pour la durée du marché, à la hauteur de un milliard trois cent millions (1 300 000 000) F CFA. Cette facilité doit-être donnée sous la forme d ’une attestation bancaire de mise à disposition d’une ligne de crédit.Capacité technique et professionnelle du candidat :c) il doit avoir achevé en tant que chef de file au moins 2 projets de même complexité au cours des dix (10) dernières années dont un (1) projet avec une valeur minimum de deux milliards cinq cent cinquante millions (2 500 000 000) F CFA et l ’autre avec une valeur minimum de cinq milliards (5 000 000 000) F CFA, ou avoir été chargé en qualité de co traitant, de marchés de valeur supérieure ou égale aux valeurs définies. La similitude portera sur la taille physique, la complexité, les méthodes et les technologies déployées. Les expériences seront justifiées par des attestations de bonne exécution délivrées par des maîtres d’ouvrages publics, des maîtres d’oeuvres publics ou des organismes internationaux. Toutes les attestations de bonne exécution doivent être accompagnées par les pages pertinentes du marché (page de garde et page de signature) ainsi que les procès-verbaux de réception. Cela signifie que le projet auquel le soumissionnaire se réfère pourrait avoir commencé ou avoir été exécuté ou avoir été achevé à n"importe quel moment durant la période indiquée, mais ne doit pas nécessairement avoir commencé et avoir été achevé durant cette période, ni avoir été exécuté pendant l"intégralité de ladite période. Pour des marchés non terminés, le soumissionnaire devra délivrer un certificat attestant qu’il a exécuté un montant de travaux au moins égal aux montants des expériences demandées.d) il doit exécuter au moins 70 % des travaux du marché par ses propres ressources, ce qui signifie qu"il doit disposer de l"équipement, des matériaux, des ressources humaines et financières nécessaires pour lui permettre d"exécuter cette part du marché.e) s"il s"agit du membre principal d"une joint-venture/d"un consortium, il doit avoir la capacité d"exécuter au moins 50 % des travaux du marché par ses propres moyens.f) s"il s"agit d"un partenaire d"une joint-venture/d"un consortium (c"est-à-dire, pas le membre principal), il doit exécuter au moins 10 % des travaux du marché.g) Pour les projets référencés ci-dessus ou autres contrats de travaux exécutés durant les cinq (5) dernières années l ’entreprise doit démontrer sa maîtrise dans les domaines suivants :• Réalisation d’ouvrage de génie civil et d’aménagement de site de bureaux et d’habitation ;• Réalisation d’ouvrage en béton armé de plus de 4 000 m2 ;• Fourniture, installation et mise en service de système de climatisation de type centralisé ;• Fourniture, installation et mise en service d’ensemble comprenant des groupes électrogènes synchronisés d’une puissance minimum de 250 kVA, UPS d’un minimum de 150 kVA ;• Fourniture, installation et mise en service des systèmes de lutte incendie FM200 ;• Fourniture, installation et mise en service de systèmes de gestion centralisé du bâtiment ;• Fourniture, installation et mise en service de systèmes de contrôle d’accès ;• Fourniture, installation et mise en service de systèmes de vidéo-surveillance.(i) Le soumissionnaire doit établir qu’il dispose de personnel pour les positions clés suivantes :• Chef de projet avec plus de quinze (15) années d’expérience de formation architecte on ingénieur génie civil ou équivalent parlant et écrivant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années ;• Chef de Chantier avec plus de quinze (15) années d’expérience de formation ingénieur génie civil ou équivalent si le Chef de projet est architecte. Au cas où le Chef de projet serait un ingénieur génie civil alors le Chef de Chantier doit être un architecte, parlant et écrivant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années ;• Un (1) conducteur de travaux avec plus de dix (10) années d’expérience parlant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années ;• Un (1) Chef de Bureau d’Etude s avec plus de dix (10) années d’expérience parlant et écrivant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années ;• Un ingénieur électromécanicien avec plus de dix (10) années d’expérience de formation ingénieur électromécanicien ou équivalent parlant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années ;• Un ingénieur fluide avec plus de dix (10) années d’expérience de formation ingénieur ou équivalent parlant couramment en Français et ayant réalisé au moins trois (3) projets dans des travaux similaires au cours des dix (10) dernières années.Les soumissionnaires répondant à plusieurs lots devront attester du respect des critères cumulés requis pour chacun des lots sur lesquels ils auront répondu.16.6 Entités pourvoyeuses de capacités :Un opérateur économique peut, lorsque cela est approprié, et pour un marché particulier, invoquer les capacités d"autres entités, quelle que soit la nature juridique des liens qu"il a avec elles. À titre d"exemple, cela pourrait ne pas être jugé approprié par le pouvoir adjudicateur lorsque l"offre repose en majeure partie sur les capacités d"autres entités ou repose sur les capacités d"autres entités pour ce qui concerne les critères clefs. Dans ce cas, il doit prouver au pouvoir adjudicateur qu"il aura à sa disposition les ressources nécessaires pour l"exécution du marché, par exemple en produisant un engagement, de la part de ces entités, de mettre ces ressources à sa disposition. Ces entités, par exemple la société mère de l"opérateur économique, doivent respecter les mêmes règles d"éligibilité, et notamment celle de la nationalité, que l"opérateur économique. En outre les informations relatives à cette/ces entité(s) tierce(s) pour les critères de sélection pertinents devront être reprises dans un document séparé. Les preuves de leur capacité devront également être fournies lorsque le pouvoir adjudicateur en fait la demande.En ce qui concerne les capacités techniques et professionnelles, un soumissionnaire peut uniquement invoquer les capacités d"autres entités si ces dernières exécuteront les travaux pour lesquels ces capacités sont nécessaires.En ce qui concerne les critères économiques et financiers, les entités sur les capacités desquelles le soumissionnaire s"appuie sont solidairement responsables de l’exécution du marché.

17.Critères d’attributionL"offre économiquement la plus avantageuse est l"offre techniquement conforme la moins-disante.

18.Comment obtenir le dossier d’appel d’offres?Le dossier d"appel d"offres est disponible moyennant le paiement de la somme de DEUX CENT MILLE (200 000) F CFA à payer auprès du caissier au 16è étage de la tour EECI porte 16T02, contre reçu de paiement non remboursable. Les dossiers sont à retirer, après paiement, à l"adresse suivante :Cellule de Coordination du projet ENERGOS Attn : Mme DIKA Rose, Secrétariat de la Direction de l’Equipement et du Développement SOCIETE DES ENERGIES DE CÔTE D’IVOIRE « CI-ENERGIES » 12é Etage - Porte 12T6, Tour EECI, PlateauLes offres doivent être rédigées uniquement au moyen du formulaire type de soumission pour les marchés de travaux inclus dans le dossier d"appel d"offres, dont les dispositions et la présentation doivent être strictement respectées.Pour participer au présent appel d"offres, toute entreprise doit s"être acquittés des droits d"acquisition du dossier d"appel d"offres.Toute question concernant le présent appel d"offres doit être adressée par écrit à :Cellule de Coordination du projet ENERGOS Attn : M. Kader CISSE, Coordonnateur SOCIETE DES ENERGIES DE CÔTE D"IVOIRE « CI-ENERGIES » 1 lé Etage, Tour EECI, Plateau 01 BP 1345 Abidjan 01 ABIDJAN Tél : +225 20 20 61 83 Fax : +225 20 20 63 78 Courriel : akcisse@cinergies.ci Avec copie à : kdjaha@cinergies.ci; akotchi@cinergies.ci(avec mention de la référence de publication indiquée au point 1) au moins vingt-un (21) jours avant la date limite de remise des offres figurant au point 19. Le pouvoir adjudicateur doit répondre aux questions au moins onze (11) jours avant la date limite de soumission des offres. Des éclaircissements ou des changements mineurs au dossier d"appel d"offres sont publiés au plus tard onze (11) jours avant la date limite de soumission.

19.Date limite de soumission des offresLe 27 octobre 2017 à 10h00 heure de la République de Côte d"Ivoire.Les offres seront reçues au 1er étage de la tour EECI sis à Abidjan-Plateau, rue Verdier.Le pouvoir adjudicateur ne prendra pas en considération les offres reçues après la date limite.

20.Séance d’ouverture des offresLe 27 octobre 2017 à 10h30 heure de la République de Côte d"Ivoire

21.Langue de la procédureToutes les communications écrites de cet appel d‘offres doivent être faites en Français.

22.Répétition de travaux similairesÀ la suite du marché initial résultant de la présente procédure d"appel d"offres, de nouveaux travaux consistant en la répétition de travaux similaires, à hauteur d"un montant estimé à 50% du montant du marché peuvent être confiés au contractant initial dans le cadre d"une procédure négociée sans publication préalable d"un avis de marché, pour autant que les nouveaux travaux soient conformes au projet de base.

6.Base juridique (Merci d’indiquer toute spécificité pouvant avoir un impact sur les règles de participation (par exemple spécificité géographique, thématique, court terme ou long terme))Dans le cadre des financements sur ressources propres de la Banque Européenne d’investissement, les appels d’offres sont ouverts aux ressortissants de tous les pays.


Other tenders from Cote d'Ivoire за for this period

"Improving and extending the HV/LV/street lighting networks in the city of San Pedro" Source: TED